5 clés pour la gestion des colères refoulées

Il nous arrive à tous de ressentir de la colère. Certains l’expriment dans leur coin, d’autres l’extériorisent et beaucoup la répriment. Or les colères non exprimées s’accumulent dans le corps provoquant à la longue, des vrais désastres au niveau émotionnel et physique. La gestion des colères refoulées est essentielle pour le bien-être mais comment s’y prendre ?

En colère ? Quelles réactions dans le corps ?

A l’origine, l’expression de la colère permettait à l’homme d’intimider un ennemi, de faire fuir un agresseur potentiel, de se faire respecter.

Une personne en colère impressionne à la fois par l’énergie qu’elle dégage alors, mais aussi par le côté surprenant, soudain, de cette explosion ainsi que l’expression de son visage et de son corps. Avouez que cela n’incite pas à la titiller et qu’il faut mieux attendre que l’orage soit passé !

Avec la colère, l’ensemble du corps réagit. Les muscles se tendent, le coeur bat plus vite et va augmenter l’oxygénation des muscles pour leur permettre d’être dans des conditions optimales (pour attaquer). Egalement, la chaleur (une sorte de feu) envahit tout le corps et donne l’impression qu’on bout à l’intérieur.

Une réaction à une frustration intérieure forte

Et oui les émotions sont un moyen efficace qu’à trouvé le corps pour nous alerter sur notre véritable ressenti intérieur en lien avec notre environnement extérieur.

La colère est porteuse d‘un message important et nous dit «  ce que tu es en train de vivre là maintenant ne te convient pas du tout, réagis ! »

C’est ainsi que la frustration, l’irritation, l’insatisfaction, la rage, la fureur, l’amertume, la rancune, l’humiliation, l’indignation, le ressentiment vont nous faire vivre la colère.

Dans ce cas, la colère nous permet de décharger  l’« énergie volcanique » que tous ces ressentis provoquent en nous. afin de ne pas la garder en nous. C’est en quelque sorte une façon de nous protéger. D’ailleurs avez-vous remarqué le calme profond en vous qui s’en suit ?

Aucune gestion des colères refoulées. Que risque t-on ?

Beaucoup de personnes pensent qu’il est préférable de museler cette colère.  Elles ne se permettent pas de vivre leurs colères et gardent tout en elles, on parle alors de colères refoulées.

Contrôler sa colère, c’est obliger un feu intérieur violent à rester confiné en soi. C’est permettre à cette colère de rester vivante, de grandir et devenir encore plus explosive… et de déclencher potentiellement à terme des symptômes et maladies.

La médecine chinoise reconnaît que les colères rentrées, non exprimées vont agir de façon importante sur le fonctionnement du foie engendrant des symptômes divers et variés comme par exemple : sensation d’oppression, ballonnements ou problèmes digestifs divers, douleurs au foie, fatigue, déprime, problèmes liés au sang….Il est donc important de laisser s’exprimer sa colère… mais pas comme un moyen d’agresser les autres.

Les conséquences de refouler sa colère :

  • Ne pas accepter de la ressentir, de la vivre, empêche d’en comprendre le message.
  •  C’est comme préférer se faire du mal à soi, par peur de blesser l’autre.
  • Cela maintient la personne dans un rôle de victime qui ne peut ou ne veut sortir de cette situation.
  • C’est risquer de déclencher dans le temps, des symptômes émotionnels et physiques douloureux, voire des maladies.

Voici une citation sur la colère de Bouddha que je trouve très parlante : «  Rester en colère c’est comme saisir un charbon ardent avec l’intention de le jeter sur quelqu’un d’autre ; c’est vous qui vous brûlez »

Vous êtes souvent en colère, vous avez des excès de colère ou une grosse colère ?

Faites-vous un cadeau : entendez ce que votre corps vous dit. Posez-vous, analysez la ou les situations qui provoquent votre colère (ce peut être une vieille colère qui se réveille). Voyez ce qui ne vous convient pas… et surtout ne vous arrêtez pas en si bon chemin : posez les actions qui vont vous permettre de sortir de ces situations.

Par exemple apprenez à dire « NON » à toutes les situations qui ne vous conviennent pas… Affirmez vous sur le moment plutôt que de garder pour vous ce sur quoi vous n’êtes pas en d’accord.

Sachez alors appréciez cette satisfaction, cette fierté que vous ressentez car ce sera un très bon premier signe que vous donnez à votre corps : vous commencez à vous respecter, à le respecter.

Comment gérer, évacuer sa colère ?

Dans ma clientèle, il n’y a pas une personne qui n’a pas des colères rentrées, non exprimées qui bouillent à l’intérieur. A la longue, ces colères vont finir par affaiblir le niveau d’énergie de votre corps. Son fonctionnement et la qualité de votre état de santé vont en être impactés.

Vous avez de nombreuses colères rentrées, refoulées et avez envie de vous en débarrasser mais ne savez pas comment faire ?

Voici plusieurs exercices efficaces à pratiquer pour la gestion des colères refoulées

Tous sont très simples, ils aident déjà à évacuer une bonne partie de ce feu en vous. Vous pouvez aussi sur une même colère pour plus d’efficacité, en essayer plusieurs.Aller dans la nature, dans un endroit désert, dans votre voiture et criez tout ce que vous avez en vous qui doit sortir.

  1. Prenez une feuille et mettez par écrit ce qui vous met hors de vous. Notez vos frustrations dans vos mots à vous tels qu’ils sont en vous. Relisez et complétez si nécessaire, puis brûler la feuille.
  2. Fermez les yeux et imaginez que se tient devant vous la personne concernée par cette colère. Autorisez-vous à verbaliser à haute voix de préférence, ce que vous aimeriez vraiment leur dire. Permettez-vous de laisser sortir les mots tels qu’ils résonnent au plus profond de vous.
    Le cerveau ne faisant pas la différence entre le réel, l’imaginaire et le symbolique, il interprétera ceci comme si vous aviez évacué votre colère.

    Lors de ces exercices, si des émotions et larmes surviennent, autorisez-vous à les exprimer et à les vivre.

  3. Adressez-vous à un professionnel qui saura vous aider efficacement. Identification des situations qui provoquent de la colère. Accompagnement dans la gestion des colères refoulées passées. Il vous permettra de faire ce travail de libération avec écoute, bienveillance et sans jugement.

    L’EFT est une technique de libération émotionnelle que j’aime beaucoup utiliser en séance. Elle permet de libérer sans souffrance ni violence même les colères les plus réprimées et/ou anciennes.
    La personne découvre alors un état de calme et de paix intérieure ainsi qu’un regain d’énergie auparavant emprisonné dans la colère.

    Nombreuses me disent alors : « pourquoi n’ai-je pas fait ça plus tôt ! »

Exprimer sa colère sans perdre le contrôle

Transformez vos colères en énergie positive

Crédit photo : © taramara78 – Fotolia.com

Mots-clefs : , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
0
07 70 08 15 71