Du mal à lâcher prise ? Comment surmonter cela ?

Cet article a été écrit par l’équipe de David Laroche

Le lâcher-prise, est le mot à la mode que l’on lit de partout; il est aussi souvent fourre-tout. Mais au fait, que recouvre vraiment ce terme ? Comment reconnaître qu’il nous faut lâcher prise sur une situation ? Et surtout quelles sont les différentes possibilités d’y arriver ?

Pourquoi et comment lâcher prise ?

Selon les résultats de plusieurs études(1) menées sur des personnes de divers horizons, il a été remarqué que plus les participants avaient un désir de contrôle élevé, plus ils avaient tendance à se fixer des objectifs ambitieux et plus ils arrivaient à les atteindre. 

Le besoin de contrôle intense, vu sous cet angle, semble être positif.

Mais existe-t-il donc une limite ? La réponse à cette question ne peut être qu’affirmative. Car passé un certain seuil, vouloir tout contrôler peut affecter votre équilibre psychologique.

Il faut donc être capable de savoir également “lâcher prise”, cette fameuse expression  semble être “la solution à nombre de maux”, mais qui, dans les faits, est beaucoup plus dure à mettre en pratique.  

Qu’est-ce que le lâcher prise ? Pourquoi est-ce si nécessaire de lâcher prise ? Comment mettre en pratique le lâcher prise pour mieux apprécier le moment présent et tendre vers plus d’équilibre ? 

Dans cet article, nous allons vous aider à mieux comprendre le lâcher prise ainsi que comment en faire un bon usage. 

Le lâcher prise : Qu’est-ce que c’est ?

En permanence, nous souhaitons maintenir un certain  contrôle sur nos actes, nos pensées, nos sentiments, nos émotions, les personnes avec qui nous interagissons et la manière dont nous interagissons avec eux. 

Ce besoin de contrôle est vital. Il est rassurant de penser (même si c’est parfois à tort) que nous pouvons avoir un contrôle sur notre vie, nos émotions, nos pensées. Ce contrôle nous protège. Il permet d’essayer de manipuler les circonstances en notre faveur afin de ne pas avoir à s’exposer à des circonstances moins agréables. 

Le lâcher-prise, c’est arrêter de s’agripper à une pensée, à une émotion, à un résultat… 

C’est accepter de laisser couler les résistances que l’on pourrait avoir. 

Astuce 1 : Ce que le lâcher prise n’est pas

Afin de bien comprendre en quoi consiste le lâcher prise, il est important de ne pas le confondre avec sa fausse amie : la passivité. 

Dans un cas comme dans l’autre, quelque chose ou quelqu’un peut vous mener dans une spirale infernale, vous tourmentant et vous empêchant d’aller de l’avant. Dans un cas comme dans l’autre, la bonne attitude est de cesser de lutter. 

Lâcher prise consiste à relâcher le contrôle de façon temporaire. Vous restez actif et maître de votre vie. Vous dites juste non d’une manière différente que d’habitude. Pour maîtriser la situation, vous faites simplement ce qu’il faut en lâchant prise.

À l’inverse, la passivité est un état où vous subissez simplement ce qui se passe de façon définitive sans actions. 

Étant donné que vous ne faites jamais rien de toute manière, laisser couler une fois de plus revient à donner l’occasion, une fois de plus, à vos problèmes de prendre le contrôle de votre vie. 

C’est la confusion courante entre “lâcher prise” et “passivité” qui incite de nombreuses personnes à penser à tort que le fait de lâcher prise est une manière de se montrer faible, de s’avouer vaincu, de manquer de confiance en soi, ou de faire acte de fainéantise.

Or, il s’agit d’un geste stratégique qui indique que vous savez très bien gérer vos émotions. Lâcher prise prouve que vous avez de la maturité d’esprit et savez allouer vos efforts à ce qui en vaut vraiment la peine, au lieu de vous torturer en efforts stériles avec autrui ou vous-même.  

Ceci est la première astuce pour réussir à lâcher prise : comprendre et assimiler le fait que lâcher prise ne signifie pas s’avouer vaincu

Astuce 2 : Avant de lâcher prise, identifier ce qu’il y a à lâcher

Avant de résoudre un problème, il faudrait déjà en connaître les causes principales. De la même manière, afin de pouvoir lâcher prise, vous devez avant être en mesure d’identifier les éléments qui vous perturbent et vous incitent à lâcher prise.

Généralement, il y a des discours intérieurs que vous tenez, des convictions que vous entretenez, et des jugements que vous portez sur ce qui se passe à un moment précis. Ces cognitions jettent de l’huile sur le feu et induisent des émotions désagréables (colère, anxiété…). De nouvelles réflexions s’ensuivent, puis à nouveau des émotions encore plus désagréables. Petit à petit, vous vous laissez aller dans un cercle vicieux. Vous devez y mettre fin. 

À qui ou à quoi avez-vous du mal à vous adapter ? Pourquoi avez-vous du mal à vous y adapter ? Répondez à autant de pourquoi que possible afin que l’exercice soit réussi. C’est le point de départ. S’il le faut, faites l’exercice sur une feuille. Notez également les discours intérieurs et les pensées que vous entretenez. 

C’est un grand pas que vous aurez fait grâce à ce petit exercice : vous aurez vidé votre sac. Un grand pas vers l’accomplissement de soi

Astuce 3 : Peser le pour et le contre

Chaque fois que vous vous retrouvez en face d’une situation qui présente plus d’inconvénients que d’avantages, vous passez sur la défensive. Comme un chat échaudé qui craint l’eau froide. L’esprit humain est ainsi fait. 

Imaginons que vous deviez faire une présentation devant un grand public. Si vous ne l’avez jamais fait auparavant, il y a de fortes chances à parier que vous allez tellement avoir peur de ne pas assurer et que votre audience trouve votre présentation sans intérêt que vous allez stresser et effectivement ne pas assurer. 

Si à l’inverse, vous vous concentrez sur l’information que vous allez partager, la plus-value que vous allez apporter à votre audience, alors vous allez certainement vous concentrer exclusivement sur votre message et vous allez assurer. 

Ce qu’il faut comprendre, c’est que, plus vous allez vous concentrer sur l’aspect bénéfique d’une situation, plus vous allez lâcher prise et mieux traverser la situation

Face à une situation inconfortable, l’astuce ici est de prendre du recul, et d’analyser les faits de façon rationnelle. 

Les émotions intenses comme le stress, la peur, la honte captent toutes notre attention et occultent d’autres émotions plus rationnelles.

Maintenant supposons que vous avez déjà vidé votre sac et identifié la cause de votre inconfort. Est-ce que de manière objective, cette cause vous est-elle favorable ? Est-ce qu’elle pourrait vous être favorable d’une quelconque manière que ce soit ? 

Si vous avez répondu oui à ces questions, alors “lâcher prise” dans ce cas revient à mettre votre égo de côté, à accepter la situation bien qu’elle aille à l’encontre de vos convictions, et à embrasser fermement tous les bienfaits dont vous bénéficiez grâce à cela

Si vous avez répondu non, alors “lâcher prise” consiste à tourner le dos à la cause de votre perturbation. Vous n’êtes pas faible, vous évitez simplement un gaspillage d’énergies. 

Pour vous aider à y voir plus clair, essayez de visualiser les avantages de cette situation inconfortable qui est la vôtre en ce moment et les moyens de saisir des opportunités même en de telles circonstances. Le plus souvent ce n’est que l’égo qui nous empêche d’aller de l’avant.  

Astuce 4 : Respirez !!!

Cette astuce est une technique de relaxation utile à connaître et à appliquer chaque fois que la pression monte. 

Elle est utile dans le contexte actuel. En effet, lorsque vous ne parvenez pas à lâcher prise, les nombreuses émotions auxquelles vous êtes sujet vous affectent sur le plan physiologique. Vous devenez tendu et ne parvenez plus à respirer correctement. Votre respiration se fait de plus en plus saccadée et rapide. Il y a alors  de fortes chances que vous ne soyez pas suffisamment oxygéné. 

Plusieurs types de respirations existent, mais celle connue la plus efficace contre le stress reste : la respiration abdominale

La respiration abdominale consiste à inspirer doucement par le nez en laissant gonfler le ventre et ensuite les poumons. 

Après, vous devez expirer longuement, en rentrant le ventre d’abord, puis en vidant entièrement les poumons. 

Recommencez chaque fois que vous êtes stressé jusqu’à ce que vous soyez complètement détendu. 

Astuce 5 : Pause gratitude

Voici certainement l’une des astuces les plus efficaces de toutes : la gratitude

La gratitude est un levier essentiel qui vous permettra de lâcher prise et de vous détendre. 

Pour activer le levier de la gratitude, faites une petite pause et prenez le temps de réfléchir à ce que vous avez déjà, comme acquis. 

Pire, parfois vous pouvez craindre de perdre une chose que nous n’aviez même pas encore ? Cela arrive assez souvent. Par exemple, vous allez à un entretien d’embauche. À l’issue de l’entretien, vous vous inquiétez déjà de perdre un poste que vous n’avez même pas encore. 

Cette manière de penser est fréquente. En prenant du recul sur la situation qui vous perturbe et sur votre vie,  vous remarquerez aisément que certaines situations sont insignifiantes comparées à toutes les belles choses dont vous êtes déjà bénéficiaire dans votre vie

Un toit, une famille, des proches ou amis, la santé, la capacité de manger à votre faim. Ce sont les choses les plus importantes dans cette vie. Tout le reste a également une importance, certes, mais pas autant d’importance que les grâces qui sont déjà vôtre. Voir les choses sous cet angle vous permet de relâcher la pression, de prendre du recul sur n’importe quelle situation. 

Par exemple, vous êtes en train de lire cet article certainement parce que vous avez eu la chance d’apprendre à lire, la chance d’avoir des yeux, et la chance d’avoir une connexion Internet. 

Tellement  de personnes dans ce monde n’en bénéficient certainement pas. Encore une fois, pourquoi s’en faire pour une situation insignifiante par rapport à tous ces acquis que vous avez déjà ? 

Vous pouvez aller encore plus loin avec le pouvoir de la gratitude et surmonter de nombreuses situations désagréables qui viennent défier votre sérénité.  

Le lâcher prise et la santé

Terminons cet article sur les résultats très intéressants d’une étude(2) menée par l’équipe médicale des Thermes de Saujon sur un échantillon de 27 patients. Le but de cette étude était d’évaluer l’influence du lâcher prise pendant des séances de cure thermale sur la santé des participants. Au bout de 4 mois, il a été remarqué que : 

  • Les patients n’ayant pas réussi à lâcher prise pendant les séances ont enregistré une  accentuation légère de 2 % de leurs symptômes au bout des 4 mois.
  • Ceux ayant « lâcher prise » mais seulement au cours de la 2ᵉ partie des séances ont enregistré une amélioration de 24 % au bout des 4 mois.
  • Les patients qui ont su « lâcher-prise » depuis le début de leur cure, ont quant à eux noté une réduction de 52% de leur perception de l’anxiété. 

Il en résulte que bien que garder le contrôle en tout temps soit important dans la vie, lâcher prise au bon moment l’est tout autant. Toutes les situations à problèmes ne sont pas toujours un problème en soi. Il est même possible quand l’on s’y prend de la bonne manière, de faire de ses problèmes un véritable business.

Sources : 

  1. : Desire for Control and Achievement-Related Behaviors, Jerry M. Burger, University of Santa Clara. 
  2. : LE LÂCHER-PRISE, UN CONCEPT THÉRAPEUTIQUE DE L’ANXIÉTÉ ?

Photo : BredneyImages- Freepik- Alora Griffiths/Unsplash

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
0