Les 9 erreurs qui mènent les salariés au burn out

On estime qu’en France plus de 3 millions de français ont un risque élevé de faire un burn out *. Une véritable catastrophe humaine pour les salariés. En effet, les risques psycho sociaux sont un  fléau dont les causes sont multiples mais pas inconnues pour les entreprises. 

Très souvent les comportements des salariés sont en grande majorité responsables des situations de leur propre souffrance au travail.

Guide harcèlement mor

30% des salariés se disent victimes de harcèlement moral. Découvrez si c'est votre cas ?

  • Vous rencontrez des difficultés relationnelles au travail.
  • Vous allez au boulot la boule au ventre.
  • Vous appréhendez de croiser certaines personnes.
  • Vous ne vous reconnaissez plus et avez de moins en moins confiance en vous.

Découvrez dans ce guide gratuit les techniques de manipulation et comment elles se manifestent.

En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui pourrait en découler si je le souhaite.. Pour connaître et exercer mes droits, et notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici


Dépression ou burn out ?

Les deux sont vraiment différents et ne doivent pas être assimilés. Le burn out se définit par un triple épuisement professionnel (physique, émotionnel et mental). Il résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel. La dépression quant à elle est un dérèglement de l’humeur amenant à ressentir de la tristesse ou du dépit.

 

Un épuisement professionnel qui n’arrive pas par hasard

Il y a de multiples raisons pour lesquelles certaines personnes vont faire un burn out. C’est leur accumulation dans le temps qui va faire basculer la personne dans cet état dramatique de souffrance psychologique et physique. Distinguons d’abord les raisons liées au contexte :

Tout d’abord, une surcharge de travail due à un manque de personnel (arrêts maladie, congés, licenciements, non remplacés…) ou à une mauvaise organisation dans les services.  Vient ensuite la pression à tous les niveaux. Qu’elle soit managériale, liée aux délais, aux coûts, au manque d’anticipation, au contexte économique général ou spécifique à l’entreprise…

L’image de réalisation sociale que représente le Travail dans notre société: cela conduit de nombreuses personnes à craindre le chômage, la précarité et de fait ne se permettent pas de changer de travail alors que celui-ci ne leur convient pas ou plus.

La qualité relationnelle est un facteur important de souffrance en entreprise. C’est ainsi que l’on constate, dans toutes les entreprises, l’existence de relations conflictuelles avec le supérieur hiérarchique ou ses collègues.

Les salariés se plaignent régulièrement dans des études liées à la qualité de vie au travail, du manque d’autonomie et de marge de manoeuvre qu’ils ont à leur poste.

La perte de sens est un des leitmotiv du mal être au travail relevé dans les études. Dans de nombreuses entreprises, les salariés n’ont pas de vision claire de ce à quoi sert leur travail. Le cloisonnement des services, la rivalité entre certains managers, le manque de communication, conduisent à ce que l’on travaille sans comprendre ce qu’on fait. Pire ! Certains s’aperçoivent que ce que l’on demande pourrait être fait différemment avec plus d’efficacité ou encore ne sert qu’à satisfaire l’ego ou l’arrivisme de certains managers.

 

Les 9 causes de burn out liées à la personne elle même :

  1. Penser que l’on peut se réaliser seulement par le travail. Le travail est important certes, mais le reste tout autant. L’importance est de trouver le bon équilibre pour soi.
  2. En faire toujours plus par zèle, par peur d’éventuelles représailles ou de perdre son emploi. Cela ne la mettra malheureusement pas à l’abri de quoi que ce soit et si elle est en arrêt maladie régulièrement ou pour une longue période, elle aura de toute façon tout perdu !
  3. Ne pas se mettre de limites ou ne pas en mettre aux autres (savoir dire non) ce qui revient à dire de ne pas se respecter.
  4. Ne pas s’écouter, à savoir négliger la fatigue récurrente, les pertes de mémoires, les problèmes de sommeil, une baisse de la motivation… Trop tirer sur la corde a des conséquences importantes sur la santé et la route est très longue pour remonter la pente.
  5. Négliger son hygiène de vie : alimentation, hydratation, qualité de sommeil, ne pas prendre de pauses régulières ou de vacances.
  6. Ne plus rien faire à côté à cause de la fatigue, de l’épuisement mental et physique. Oublier de se changer les idées, de rencontrer des gens, d’échanger, de bouger en faisant du sport régulièrement, d’envisager de se faire accompagner.
  7. Etre perfectionniste : la perfection n’existe pas et n’existera jamais. Aucun intérêt alors de vouloir l’atteindre … si ce n’est de s’épuiser.
  8. Ne pas gérer les émotions provoquées par de mauvaises relations avec des collègues, un supérieur hiérarchique. Continuer à ruminer dans son coin, à ressentir colère, ressentiment, énervement, frustration…
  9. Etre en conflit avec ses valeurs. De nombreuses personnes font un travail ou des tâches qui sont très éloignées de leurs propres valeurs personnelles. Cela ne peut engendrer que mal-être, incompréhensions et frustrations.

 

Les conséquences directes de ces comportements :

  • Surmenage, sensation de ne plus rien contrôler, de se sentir dépassé.
  • Stress à la fois chronique et aigu.
  • Sensation d’être à fleur de peau, sous tensions en permanence.
  • Baisse de l’efficacité au travail.
  • Difficulté à décompresser durant le week-end ou même durant des congés.
  • Troubles de l’humeur (agressivité, irascibilité, colère…).
  • Insomnies ou troubles du sommeil.
  • Troubles musculo squelettiques, hyper tensions, maux de tête, problèmes cardiovasculaires…
  • Forte atteinte de l’estime de soi.
  • Baisse de la confiance en soi, en proie à des doutes permanents.
  • Epuisement : impression d’être totalement vidé, la personne ressent une fatigue extrême que les repos (nuits, week-end, congés) ne soulagent pas.

 

Ceci aboutit souvent à une succession d’arrêts de travail qui va renforce le ressenti d’échec de la personne. En effet, le burn out oblige à la mise entre parenthèse de la carrière professionnelle pouvant aller de plusieurs mois à plusieurs années. Mais on oublie souvent que le burn out a des incidences importantes sur la vie personnelle et peut même être à l’origine de séparation.

Sortir du burn out ne signifie pas seulement se reposer mais avant tout prendre conscience de ses propres fonctionnements qui ont conduit à cette spirale infernale. Il faut ensuite envisager de changer ces comportements, de se reconstruire en terme d’estime de soi, de confiance en soi, de vitalité et passer à l’action.

 

Avant d’arriver au burn out, il faut être vigilant et réagir le plus rapidement possible

Si vous vous retrouvez dans cet article, n’attendez-pas trop longtemps pour réagir. De même, si vous vous sentez complètement dépassé(e) ou submergé(e) par les problèmes et les difficultés. Vous n’en pouvez plus et n’avez plus de force, ni le goût à rien, mon conseil : faites-vous absolument aider par un professionnel.

Je propose des accompagnements pour vous aider à lâcher prise, à prendre du recul, à vous permettre de sortir de cet épuisement et de reprendre confiance en vous, contactez-moi.

 

Laissez-moi un commentaire ci-dessous pour partager votre situation.

 

Guide burn out

* Etude du cabinet Technologia publiée en janvier 2014.

© Photographee.eu – Fotolia.com

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
07 70 08 15 71