Le mal–être actuel des ados : seulement une crise d’adolescence ?

43% des plus de 15 ans en France en souffrance psychologique. Selon une étude de l’Unicef*, la moitié des adolescents en France est en état de souffrance psychologique; les filles étant de loin les plus touchées (42,2%).

Une situation alarmante

Les résultats de cette étude devraient nous faire réfléchir à nos comportements de parents, de la société, de la vision d’avenir (très souvent peu réjouissante) que nous offrons à nos jeunes au travers de nos réflexions, celles du corps enseignant, celle que les médias nous colportent.

L’Unicef, parle de « population malmenée, trop souvent incomprise et trop vite jugée » par les adultes et la société en général. Michèle Barzac, la présidente alerte «Nous avons tous un devoir de réassurance, nous devons les écouter, les accompagner, vers cet âge adulte vers lequel ils avancent avec un mélange d’envie et d’appréhensions »

Mais de quoi souffrent donc les adolescents ?

On ne parle pas ici de la simple crise d’adolescence mais de quelque chose de plus profond.

Ils ressentent avant tout une immense solitude provoquée par un sentiment de ne pas être valorisé par leurs parents (souvent trop occupés à la gestion de leurs propres soucis), voire même de vivre des relations difficiles avec eux.

  • 81% ressentent très souvent de la tristesse
  • 52% reconnaissent n’avoir goût à rien

Ces résultats sont particulièrement importants dans les familles les plus fragiles dans lesquelles les tensions familiales sont souvent présentes.

Un sentiment de mal être particulièrement important dans les familles recomposées

Difficultés de trouver sa place, relationnel avec le « nouveau conjoint du parent et avec les enfants de celui-ci souvent ou toujours compliqué, sorte de laxisme dans les limites mises par le parent du fait de sa culpabilité vs séparation … à cela se rajoute l’image que peut renvoyer l’entourage, la société qui accentue ce mal être…

Des relations difficiles pour les enfants dans les familles mono parentales

47,2 % des enfants concernés ont des relations tendues avec leur mère, et plus ils grandissent, plus les tensions paraissent nombreuses. Ils souffrent de privations matérielles et de l’insécurité dans leur quotidien.

La réussite et le milieu scolaire en général

Plus de 45% des adolescents déclarent être très angoissés de ne pas réussir de façon plus satisfaisante dans leurs études car ils se projettent dans la peur des difficultés qu’ils auront de réussir plus tard dans le milieu du travail et dans leur vie en général

Harcèlement et pressions des réseaux sociaux

90% environ des ados sont plusieurs fois par jour sur les réseaux sociaux et sont régulièrement victimes de moqueries, critiques, harcèlements en tout genre. A cela peut se rajouter le manque de popularité. Pour les adolescents les plus fragiles, ces situations de cyber harcèlement peuvent arriver à multiplier par plus de 3 l’envie de se suicider (28% y ont déjà songé).

Les addictions souvent leur principal refuge

Ce sont en majorité l’alcool jusqu’à être ivre pour 42% puis les drogues (32%) que choisissent les adolescents pour se réconforter ou oublier. La France arrive d’ailleurs en 3ème des pays de l’OCDE pour son nombre de consommateurs de cannabis**

Comment aider les adolescents ?

En étant à leur écoute, en entendant ce qu’ils expriment … et ce qu’ils ne disent pas et en détectant là où cela peut être un appel.

Les parents ne sont pas toujours les mieux placés pour que les ados se livrent, il est donc judicieux de leur proposer de se faire accompagner (médecin, psychologue, cercle de parole…) afin qu’ils puissent se confier et se sentir compris.

Je propose des accompagnements pour les pré ados et les ados pour les aider à exprimer en dehors du cercle familial, ce qu’ils ont sur le coeur, ce qu’ils vivent de désagréable, d’insupportable, d’injuste et leur permettre de travailler sur leur estime et confiance qu’ils ont en eux.

Mon objectif : les réconcilier avec eux même, leur entourage et la vie. Pour plus d’informations

 Sur le même thème, vous pourriez également être intéressé par cet article ou encore celui-ci.

  • Etude Ecoutons ce que les enfants ont à nous dire : le grand malaise des adolescents, réalisée par l’UNICEF en 2014 sur 7000 ados de 12 à 18 ans sur la façon dont ils vivaient leur quotidien
  • **Bilan Innocenti 11- Le bien être des enfants dans les pays riches- Unicef avril 2013

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
07 70 08 15 71